La foudre frappe la Terre une centaine de fois par seconde. L’intensité d’un coup de foudre moyen est de 30,000A lors des “arcs en retour”, ces très puissantes ondes de courant le long du canal de foudre établi entre le cumulonimbus et le sol. Chaque pays est plus ou moins exposés au risque de foudroiement en fonction de sa localisation. De nombreux pays prennent des dispositions pour la protection des biens et des personnes : sites industriels sensibles, immeubles de grande hauteur, établissements recevant le public …. sont ainsi protégés en France.

Ce n’était pas le cas de cette statue de la ville de Maracanaú. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer mais les dégâts matériels sont impressionnants comme le rapporte l’article du site Globo.com.

Cet exemple illustre la nécessité de poursuivre l’éducation des ingénieurs et bureaux d’étude à la prise en compte du risque foudre pour leurs projets: l’intégration dès les phases initiales de conception d’un système de protection contre les effets directs de la foudre permet de rationaliser les coûts et d’optimiser esthétiquement le système de protection, en utilisant notamment les modernes Paratonnerres à Dispositif d’Amorçage.