Prevectron-Labo-HT4_retouche

LABORATOIRE HAUTE TENSION

Selon la norme française NFC 17-102 septembre 2011, les Paratonnerres à Dispositif d’Amorçage doivent subir des tests en laboratoire Haute Tension (calcul du temps d’avance à l’amorçage). Outre les tests conduits dans des laboratoires indépendants français (Centre EDF des Renardières, Laboratoire Cediver à Bazet) et à l’étranger (Belgique, Canada, Corée du Sud, Chine, Rep. Tchèque,  Inde), INDELEC utilise également son propre laboratoire Haute Tension pour conduire ses programmes de recherche et développement.

Le laboratoire Haute Tension utilise, pour la réalisation des tests d’évaluation du PREVECTRON®, les équipements suivants :

  • Un générateur de tension continue reproduisant le champ ambiant atmosphérique en période orageuse ;
  • Un générateur de Marx permettant de simuler la variation rapide du champ électrique précédant le coup de foudre.

L’ensemble de ces générateurs alimente un plateau situé au-dessus du paratonnerre testé.

Le paratonnerre PREVECTRON® et la pointe simple de référence sont disposés l’un après l’autre au sol, centrés sous le plateau, et ils ont la même hauteur.

Le générateur de Marx provoque une montée du champ entre le plateau et le sol, qui vient se superposer au champ permanent du générateur continu. On obtient un amorçage entre la pointe et le plateau. Cet amorçage a pour effet de court-circuiter le générateur et se traduit donc par un brusque retour à zéro de la forme d’onde. Pour la pointe simple, on obtient cet amorçage pour un champ de forte valeur «EPTS». Avec un paratonnerre PREVECTRON®, cet amorçage se produit plus tôt et pour un champ moins élevé (EPDA).

Ce gain de temps d’amorçage permet de qualifier et de quantifier l’efficacité d’un paratonnerre.